Jusqu’à quel âge peut-on obtenir un prêt immobilier ?

Tout comme les jeunes, les personnes ayant soufflé leurs 50, 60, 70 bougies et plus ont le droit de rêver et d’accéder à la propriété. Cependant, l’aventure s’annonce assez difficile, notamment pour les seniors qui envisagent de souscrire un prêt immobilier afin de concrétiser leur projet. Pourquoi les retraités ont-ils du mal à obtenir un crédit ? Quel est l’âge limite pour prétendre à un prêt immobilier et acheter une maison ? Quelle banque prête jusqu’à 85 ans en fin d’emprunt ? Nous vous expliquons tout dans ce guide.

Pourquoi est-ce difficile de faire un prêt immobilier après 45 ans ? 

À cet âge, nombreuses sont les banques qui sont peu favorables à l’octroi d’un prêt immobilier. En effet, plus l’emprunteur vieillit, plus les risques de non-remboursement augmentent. Les établissements financiers prennent davantage de précaution pour plusieurs raisons :

  • Les revenus mensuels des 45 ans et plus sont susceptibles de baisser considérablement à la retraite. Leur pouvoir d’achat peut diminuer à hauteur de 50 %, ce qui les expose à un éventuel surendettement. Il existe cependant une échappatoire : le prêt dégressif dont les mensualités sont modulables en fonction du changement de situation financière de l’emprunteur senior
  • Statistiquement, les problèmes de santé sont récurrents après 50 ans. Cela accroît les risques d’incapacité de travail, d’invalidité et d’insolvabilité.
  • Avec l’âge, la probabilité de décès monte en flèche.

Quel est l’âge limite pour obtenir un prêt immobilier ? 

Légalement, aucune loi ne fixe un plafond quant à l’âge pour contracter un crédit immobilier. En théorie, les jeunes de 20 ans comme les seniors de 70 ans et plus peuvent donc prétendre à un prêt en vue d’acquérir une maison ou un appartement. Cependant, les établissements financiers sont également libres de sélectionner les dossiers qui leur paraissent rassurants. Ainsi, la plupart des banques fixent l’âge limite pour demander un prêt à 70-75 ans, ce qui laisse aux seniors concernés une période maximale de 10 ans pour procéder au remboursement total du crédit immobilier.

Jusqu’à quel âge peut-on emprunter sur 25 ans ?

Bien que matures et stables financièrement, les personnes âgées désirant obtenir un crédit immobilier sont facilement disqualifiées. Pour ce qui est des prêts de 25 ans, il est fréquent pour les banques de refuser le dossier des sexagénaires. En effet, l’âge limite couramment appliqué pour ce délai de remboursement est de 50 ans. L’autre détail à retenir est que le fait de souscrire un prêt immobilier aussi long à cet âge équivaut à un taux d’assurance emprunteur plus élevé.

Évidemment, signer un crédit immobilier sur 25 ans demeure possible pour les emprunteurs quinquagénaires qui possèdent :

  • Une bonne condition physique ;
  • Des ressources financières stables ;
  • Un patrimoine conséquent qui constituera une garantie supplémentaire (nantissement ou hypothèque) pour la banque.

Jusqu’à quel âge peut-on emprunter sur 20 ans ? 

En théorie, les séniors de 55 ans ou moins ont le plus de chances de décrocher un crédit immobilier sur 20 ans. Là encore, il est tout à fait possible que la banque réponde favorablement à la demande d’un emprunteur ayant dépassé cet âge. Rien n’empêche un sexagénaire de tenter le coup, mais à condition qu’il constitue un dossier en béton prouvant qu’il détient les ressources nécessaires pour honorer son engagement lors des 20 prochaines années.

Quelles sont les banques qui prêtent aux seniors ?

Certaines banques sont plus flexibles que d’autres quant à l’âge limite pour accorder un prêt immobilier, mais en contrepartie d’un délai de remboursement plus court. Voici quelques exemples d’établissements proposant des offres de crédit immobilier adaptées aux seniors :

  • BNP Paribas ;
  • Crédit Agricole ;
  • La Banque Postale ;
  • La Société Générale.

Emprunteur senior : quelles sont les conditions imposées par les banques ?

Compte tenu des risques inhérents à l’âge avancé des seniors, les établissements financiers se montrent plus exigeants à l’étude des dossiers. Chaque demande de prêt est scrutée à la loupe, sachant que les critères d’admissibilité pour les seniors incluent : 

  • Un apport personnel conséquent, idéalement supérieur au minimum requis (10 %). 
  • Le montant des revenus actuels et à venir. Si votre capacité financière ne suffit pas à régler les mensualités, attendez-vous à un refus.
  • L’assurance emprunteur doit comporter des garanties solides couvrant généralement les risques d’incapacité de travail, d’invalidité et de décès.
  • L’état de santé de l’emprunteur senior. Si vous avez passé le cap des 60 ans, il est fort probable que la banque exige une visite médicale.
  • L’état du bien convoité. Au-delà de 60 ans, demander un prêt immobilier pour acheter un logement neuf est plus logique que de s’endetter pour un bien nécessitant d’importants travaux.