Ma maison peine à trouver preneur : À partir de quand devrais-je m’inquiéter ?

Comme tout autre vendeur, vous désirez vendre votre maison au meilleur prix, et ce, le plus rapidement possible. Malheureusement, il s’est écoulé des semaines ou carrément des mois depuis la publication de l’annonce, et pourtant, personne n’a proposé une seule offre d’achat ? Plutôt que de désespérer ou de vendre votre maison à perte, découvrez d’abord les rouages de l’immobilier. Pourquoi mon bien immobilier ne se vend pas ? Combien de temps entre la visite et une offre sérieuse ? Quand s’inquiéter ? Comment faire quand une maison ne se vend pas ? Autant de questions auxquelles nous tenterons d’apporter des réponses claires !

Pourquoi certaines maisons ne se vendent pas ? 

Plusieurs mois se sont écoulés, et votre maison peine à trouver un acquéreur ? Souvent, l’absence d’offre d’achat s’explique par :

  • Un prix exorbitant comparé à la valeur réelle du bien. Gonfler le prix est tout sauf une bonne stratégie. Vous risquez de décourager les potentiels acheteurs.
  • Un emplacement éloigné des commodités, dont les plus recherchées sont les écoles, les transports en commun, les commerces (épicerie, boulanger, hypermarché…), les établissements de soins et les loisirs (parcs ou restaurants par exemple).
  • Une maison dans un état lamentable. Dans le secteur de l’immobilier, la première impression est cruciale. Les acquéreurs rechigneront à signer un gros chèque si les pièces sont en désordre ou encombrées lors des visites. Le linge sale posé dans le salon et la vaisselle qui s’accumule dans l’évier sont des faux pas à éviter absolument.
  • Une annonce contenant des informations erronées (nombre de pièces, équipements inclus, proximité des commodités…).
  • Des caractéristiques qui ternissent l’image de la maison comme une faible luminosité, une odeur d’humidité ou des nuisances sonores.
  • Réponses tardives ou attitude peu serviable lorsqu’un preneur potentiel prend contact avec vous.

Combien de visites en moyenne pour vendre une maison ?

En réalité, il n’y a aucune règle en la matière. Les propriétaires les plus chanceux réussissent à conclure une vente en une visite parce qu’ils sont parvenus à créer le fameux « coup de cœur » chez l’acquéreur. Pour d’autres, il a fallu patienter jusqu’à la sixième ou à la septième visite avant que leur maison ne trouve preneur.

Gardez à l’esprit que le nombre de visites varie considérablement selon plusieurs critères, dont :

  • Le prix ;
  • L’emplacement du bien (ville, périphérie ou zone rurale) ;
  • Le moment (le printemps et l’automne sont les meilleurs) ;
  • L’annonce (peu de visites si elle est mal diffusée).

Vous avez organisé trois, quatre ou cinq visites, mais zéro offre en vue ? Ne tirez pas encore la sonnette d’alarme. En revanche, à huit et plus, vous devrez vous inquiéter. Idem si personne ne demande à visiter votre maison dans les semaines suivant sa commercialisation.

La vente de la maison prend beaucoup de temps : quand s’inquiéter ?

La première chose à garder en tête est qu’une vente immobilière s’étale généralement sur une période plus ou moins longue. Entre la recherche d’une agence, la prise de photos, la publication d’annonces, les visites qui se succèdent ou encore la signature d’une promesse de vente, la remise des clés interviendra probablement après quelques mois.

Pour ce qui est de savoir quand s’inquiéter, il n’y a aucune règle précise, sachant que plusieurs facteurs entrent en jeu tels que :

En métropole par exemple, la vente d’une maison peut se conclure en moins de deux mois. Au-delà, il faut penser à revoir son prix en baisse. En zone reculée, en revanche, pas d’inquiétude même si la maison ne trouve pas preneur au bout de trois ou quatre mois.

Comment faire si je n’arrive pas à vendre ma maison ? 

Depuis que votre maison est mise en vente, vous avez reçu (très) peu de visites, voire pas du tout ? Ou au contraire, les visites s’enchaînent, mais aucun des acquéreurs potentiels n’a déposé une offre d’achat ? Faire une concession sur le prix n’est pas toujours la meilleure stratégie. Parfois, il suffit que votre bien immobilier paraisse sous son meilleur jour pour conquérir son futur propriétaire.

  • Publiez une annonce à la fois informative, honnête et attrayante, le tout accompagné de belles photos. Insistez sur les points forts de votre propriété : grand patio, piscine, jardin fleuri, salon spacieux avec cuisine ouverte, etc. 
  • Sélectionnez les bons sites pour être visible auprès des acheteurs cibles et trouver preneur rapidement. Selon le cas, optez pour des portails dédiés aux maisons dans telle ville, aux maisons de luxe ou encore aux propriétés pas chères.
  • N’hésitez pas à rénover les installations vieillissantes (plomberie, système électrique et chauffage) et améliorez le DPE de votre maison.
  • Réparez les petits défauts qui donnent une mauvaise impression comme des portes grinçantes, des trous, des plinthes abîmées ou une façade défraîchie.