Rénovation énergétique : les aides pour financer vos travaux

Besoin d’optimiser l’isolation de votre logement ou de réduire votre facture de chauffage ? Envie d’installer une chaudière plus performante ? Découvrez les aides permettant de financer vos travaux de rénovation énergétique.

Les aides financières sans condition de revenus

Vous êtes propriétaire d’une maison ancienne où les ponts thermiques se multiplient ? Votre logement est équipé d’appareils de chauffage énergivores, mais leur remplacement coûte trop cher ? L’État propose différentes aides destinées à inciter les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique, et ce, sans condition de revenus. En voici quelques exemples :

  • MaPrimeRénov’

Ce dispositif remplace le CITE (crédit d’impôt transition énergétique) ainsi que lesaides « Habiter mieux agilité » de l’Anah. Tous les ménages sont concernés. Lancé en janvier 2020, MaPrimeRénov’ est élargi aux copropriétaires en octobre 2020, puis aux propriétaires bailleurs en juillet 2021. Cette aide est désormais ouverte à tous les propriétaires, quel que soit leur niveau de revenus. Son montant est toutefois calculé en fonction du gain écologique obtenu grâce aux travaux réalisés et des revenus de chacun.

  • La TVA à taux réduit

La TVA à 5,5% concerne certains travaux de rénovation sur un logement datant de plus de 2 ans et occupé à titre de résidence secondaire ou principale). Les bénéficiaires sont les propriétaires bailleurs ou occupants, les syndicats de propriétaires, les locataires, etc.

  • L’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ

Grâce à l’éco-prêt à taux zéro, vous pouvez obtenir un prêt allant jusqu’à 50 000 € pour un bouquet de travaux, et ce, sans intérêts ni avance de frais. Cette aide est accordée sans condition de ressource aux propriétaires, qu’ils occupent ou louent leur bien immobilier. Elle reste valable jusqu’au 31 décembre 2023.

Parmi les travaux éligibles se trouve l’isolation des planchers, des portes ou des murs en vue de bénéficier d’une meilleure performance énergétique.

  • Le dispositif Coup de pouce économies d’énergie

Il s’agit de primes dédiées à financer certains travaux de chauffage, d’isolation ou de rénovation globale. Depuis 2019, tous les ménages peuvent bénéficier du Coup de pouce économies d’énergie. Le montant des primes varie toutefois selon le niveau de ressources du ménage, sachant que les foyers les plus modestes ont accès à une aide plus avantageuse.

Travaux de rénovation énergétique : les aides destinées aux ménages modestes

Parmi les dispositifs dédiés aux foyers les plus précaires, retrouvez :

  • Le chèque énergie

Il s’agit d’un chèque envoyé automatiquement au domicile de son bénéficiaire, notamment à sa dernière adresse connue par l’administration fiscale. L’aide peut être utilisée pour régler les factures d’énergie du logement (gaz naturel, électricité, bois, fioul, etc.) ou financer des travaux de rénovation énergétique. Compris entre 48 et 277 €, son montant dépend de la composition du ménage et du revenu fiscal de référence.

  • MaPrimeRénov’ Sérénité

Cette solution de financement vise à encourager les ménages modestes ou très modestes à entreprendre de grands travaux de rénovation avec un gain énergétique de 35 % au minimum. La prise en charge par l’Anah varie de 35 à 50 %, sachant que le maximum est fixé à 15 000 €.

Si vous êtes éligible à MaPrimeRénov’ Sérénité, vous bénéficiez également d’un accompagnement systématique et personnalisé à chaque étape du projet.