Que faire si la peinture de votre maison cloque ?

Vous avez fraîchement repeint votre maison, et de vilaines cloques sont apparues sur vos murs ? Vos plafonds sont couverts de bulles d’air disgracieuses quelques heures ou quelques mois après sa rénovation ? C’est le signe que vous avez omis certaines règles de base lors des travaux. Avec notre aide, identifiez la cause de la peinture qui s’écaille pour rectifier facilement le tir et éviter un problème similaire à l’avenir. Pourquoi ma peinture fait des bulles sur le mur ou le plafond ? Comment faire quand la peinture cloque ? Les réponses dans cet article. 

Pourquoi la peinture cloque sur le mur ? 5 causes possibles

Les cloques sont dues à une mauvaise adhérence de la peinture au support. Au séchage, le film de peinture commence à se détacher, et des poches remplies d’eau ou d’air font leur apparition. Les zones gonflées peuvent éclater ou s’effriter, rendant le mur irrégulier et inesthétique. Il existe 5 raisons possibles à ce phénomène.

La peinture cloque en raison d’un problème d’humidité

L’humidité est l’ennemi numéro 1 de la peinture qui a tendance à s’écailler. Le rendu laisse vraiment à désirer lorsque vous optez pour de la peinture glycéro, satinée ou brillante. Quand le support est détrempé, l’humidité coincée entre les 2 couches de revêtement s’évapore, créant des boursouflures. Ce problème peut survenir suite à une canalisation qui fuit, à un dégât des eaux ou à un mauvais séchage du support. Notez que la peinture qui cloque en bas des murs est souvent liée à des remontées capillaires.

Des bulles se forment à cause de la chaleur

Mine de rien, des conditions environnementaux défavorables suffisent à endommager la peinture que vous avez spécialement choisie pour habiller vos murs. Une chaleur intense accélère en effet le séchage de la peinture en surface et emprisonne les solvants. Ces derniers s’évaporent et forment des cloques en dessous. Évitez donc de sortir vos pinceaux lorsque la température ambiante excède 25 °C.

Les peintures sont incompatibles

La règle essentielle en matière de travaux de peinture est de ne jamais mettre de l’acrylique sur du glycéro. Cette combinaison provoquera inévitablement la formation de cloques sur le mur et sur tout autre support.

Vous avez abrégé le temps de séchage 

Grossière erreur ! Le temps de séchage indiqué par le fabricant permet aux molécules chimiques contenues dans la peinture de s’évaporer complètement après l’application. Si vous êtes trop pressé(e), vous risquez de voir des décollements apparaître sur vos murs, les rendant affreux. Idem en cas de couche de peinture trop épaisse !

Vous avez négligé la préparation du support

La peinture est plus susceptible de se détacher des surfaces rugueuses, sales, grasses ou poussiéreuses. Pour éviter les cloques, assurez-vous que la zone concernée est parfaitement propre, saine, lisse et sèche.

Comment enlever les bulles d’air dans la peinture ?

En général, vous n’aurez pas besoin de faire intervenir un professionnel pour rattraper une peinture qui cloque. Nous vous indiquons la marche à suivre :

Procéder à d’éventuels travaux de réparation 

La peinture au plafond ou au mur cloque en raison d’un excès d’humidité ? Pour prévenir toute récidive, vous devez d’abord repérer le facteur à l’origine du problème (infiltration d’eau, fuite de canalisation, etc.) et trouver une solution durable.

Ôter les zones qui se décollent, puis poncer 

Retirez délicatement les cloques à l’aide d’une spatule, d’une brosse ou d’un pistolet thermique. Grattez en faisant des mouvements horizontaux et verticaux. Ensuite, poncez le mur ou le plafond avec un papier de verre fin pour uniformiser la surface à repeindre. Par ailleurs, n’oubliez pas de dépoussiérer avec un chiffon propre et légèrement humide.

Appliquer un enduit (au besoin)

Une fois la zone propre et entièrement sèche, l’application d’un enduit en fine couche peut s’avérer nécessaire pour éliminer les irrégularités. Procédez ensuite au ponçage pour l’aplatir, en veillant à dépoussiérer le tout avant de passer à l’étape suivante.

Appliquer une sous-couche 

Pour rattraper une peinture qui cloque à l’application, il est fortement recommandé de couvrir le plafond ou le mur d’une sous-couche universelle, également appelée primaire d’accrochage ou apprêt. Son usage assure un rendu homogène et sans craquelure. Là encore, patientez jusqu’à ce que le primaire d’accrochage sèche complètement.

Repeindre la surface 

Il vous reste à appliquer de la peinture en une ou (idéalement) deux couches en commençant par le haut du mur vers le bas. En croisant les passes, vous éviterez les manques de rouleau disgracieux. N’oubliez pas que le respect du temps de séchage entre deux couches est primordial.

Notez qu’il est préférable de repeindre intégralement le support si vous avez sélectionné une couleur vive, une peinture brillante ou une finition satinée. Ainsi, les marques de reprise se verront moins, voire pas du tout.