Comment réussir vos projets d’aménagement d’escalier pour l’intérieur de votre maison ?

Avec la quantité d’espace limité qu’offrent les maisons, il est difficile de trouver des astuces pour optimiser l’aménagement intérieur. Cependant, avec de bonnes mesures et une planification minutieuse, aménager un escalier dans votre maison peut s’avérer être plus simple que vous ne le pensez. Découvrons ensemble comment réussir vos projets d’aménagement d’escalier pour l’intérieur de votre maison !

Choisir la forme de l’escalier

Choisir la bonne forme pour votre escalier intérieur est une décision importante et doit être faite en fonction de plusieurs facteurs. En effet, cette sélection permet d’optimiser le rangement des armoires ou autres meubles se trouvant en-dessous ou à côté de lui, ainsi que de profiter au mieux de la hauteur disponible.

Escalier droit

L’escalier droit est parmi les plus courants car il offre un bon compromis entre espace et résistance structurelle. Il peut remplacer facilement un escalier tournant et est très pratique pour accéder aux différentes pièces du garage ou du grenier.

Sa structure est constituée de marches régulières et sa forme simple, ce qui en fait le type d’escalier le plus rentable à assembler 

Escalier hélicoïdal

L’escalier hélicoïdal présente une forme similaire à un colimaçon et se compose de marches circulaires nouées sur elles-mêmes. Il est généralement conçu en acier ou en bois et nécessite un espace assez grand pour pouvoir s’y insérer correctement.

Cette forme d’escalier vous permet d’accumuler moins d’espace puisqu’elle ne prend pas trop d’encombrement vertical

Escalier en colimaçon

Cet escalier est constitué de quatre volutes reliant la plateforme supérieure avec la plateforme inférieure. Il nécessite un espace plus grand et vous offre une liberté totale pour choisir la taille des marches, ce qui est particulièrement idéal si vous souhaitez créer un look unique.

Toutefois, il faut savoir que l’assemblage est plus compliqué que celui des autres types d’escaliers

Escalier en U

L’escalier en U est également appelé « demi-quart tournant » et combine deux demi-cercles reliés par une marche rectiligne. Il parcourt ainsi 180° au sol avant de rejoindre le palier supérieur, ce qui en fait le modèle le plus compact et économe en espace.

L’escalier en U offre une solution pratique pour maximiser l’espace disponible dans les petites pièces

Quelle est la meilleure mesure pour un escalier intérieur ?

Quelle que soit la forme choisie, il est important de prendre en compte les mesures pour aménager un escalier dans une pièce intérieure. La hauteur et profondeur des marches ainsi que leur largeur sont à déterminer avant même d’entreprendre le projet.

Hauteur des marches

La hauteur des marches est une composante clé pour l’aménagement du plancher et de l’escalier. Une hauteur trop élevée risque de créer des difficultés à gravir les marches, tandis qu’une hauteur trop basse peut entraîner des accidents.

Selon les normes européennes en vigueur, chaque marche devrait mesurer 18-20 cm afin d’assurer le confort et la sécurité des usagers

Largeur des marches

La largeur des marches doit être suffisante pour permettre aux usagers de monter ou descendre sans se sentir à l’étroit. Pour rappel, elle doit correspondre à la largeur totale de la structure, minuscules montants centraux compris.

Les recommandations européennes indiquent une largeur minimum de 2 mètres et une longueur maximale de 5 mètres pour obtenir un aspect esthétique harmonieux

Profondeur des marches

Lorsqu’elles sont correctement installées, les marches devraient offrir suffisamment d’espace pour garder son équilibre pendant que vous montez ou descendez les escaliers. La profondeur standard varie selon la région : 1 mètre en Europe et 0,38 mètre aux États-Unis, ce qui donne un angle standard de 42° par rapport au sol.

Angle des marches

L’angle des marches doit être contrôlé rigoureusement car il influence grandement votre sûreté lorsque vous utilisez l’escalier. Il devrait être compris entre 30° et 50° pour assurer un équilibre optimal entre la largeur et la profondeur des marches.

Plus il sera prononcé, plus il sera facile de monter ; moins il sera prononcé, plus vous aurez besoin de place sur le plancher.