4 départements où le prix de l’immobilier est en baisse en 2023 !

Tel qu’on le connaît, le marché de l’immobilier en France est en perpétuel développement. Les prix ne cessent d’augmenter dans les zones à forte influence comme à Marseille, à Nice ou encore à Paris. Pour les investisseurs et les acquéreurs, choisir des villes plus discrètes qui ont du potentiel est donc un recours. Le premier trimestre de l’année 2023 a heureusement annoncé une baisse du prix de l’immobilier dans quelques départements en France. À découvrir !

La Vendée

La Vendée figure parmi les départements prisés pour faire de l’investissement locatif en raison de ses nombreux atouts touristiques, comme ses plages et ses stations balnéaires. Si le logement y est censé être à un coût élevé, cette année, le département enregistre une baisse de prix d’environ 2,6%. Cela ne concerne pas pour autant toutes les communes vendéennes. Les tarifs demeurent flambés dans les zones côtières comme Noirmoutier-en-l’Ile, l’île d’Yeu ou les Sables-d’Olonne. Pour faire de l’investissement à haut rendement dans la Vendée, ruez-vous plutôt vers les biens se trouvant dans les communes modestes de Saint-Hilaire de Riez ou de Talmont-Saint-Hilaire.

Estimation moyenne du prix (-80 m2): moins de 2800 euros/m2

Le Finistère

Acquérir un appartement dans le département du Finistère peut être une bonne idée, étant donné la baisse de prix constatée d’environ 2,5% depuis le début de l’année 2023. Vous pouvez investir pour un bien à Brest, à Laval, à Quimper ou à Évran sans tomber dans les coûts exorbitants et évolutifs de l’immobilier semi-luxe. Les biens à Bénodet ou à Carantec peuvent en effet s’élever à plus de 330.000 euros, voire 450.000 euros. Le Finistère est un département plein de ressources, surtout avec son littoral de 1200km, ses charmants villages et son paysage pittoresque, là où l’immobilier est une bonne affaire.

Estimation moyenne du prix (-80 m2): dès 1331 euros/m2

Le Rhône

Si vous pensiez que le Rhône est un département quasi-inaccessible pour faire de l’investissement immobilier, la baisse de 2,7% soulignée cette année va certainement vous faire changer d’avis. Il suffit de s’intéresser aux villes comme Tarare ou Givors pour faire une bonne acquisition. Ses attractions d’hiver font du département une pépite pour les opérateurs immobiliers. Évitez quand même certaines villes prestigieuses pour ne pas payer plus de 5000 euros/m2, dont Saint-Cyr-au-Mont-d’Or ou Limonest.

Estimation moyenne du prix (-80 m2): dès 1530 euros/m2

La Haute-Loire

Si vous allez investir pour des biens du côté de Les Estables, de Présailles ou de Coubon, attendez-vous à des prix élevés. La Haute-Loire est pourtant un département où l’immobilier est plutôt accessible, notamment avec la diminution de prix de près de 2,5% cette année. Trouvez seulement des biens dans les communes présentant d’importantes opportunités immobilières comme à Chanteuges, Lamothe, Auvers, Azerat ou Vernassal. Le département est encore d’une moyenne densité, ce qui permet aux investisseurs et aux promoteurs immobiliers de mettre en place des projets d’envergure.

Estimation moyenne du prix (-80 m2): à partir de 1609 euros/m2